Baptême

Par le baptême, les parents choisissent que leur enfant devienne enfant de Dieu. Il entre ainsi dans la grande famille des chrétiens. Dieu, à ses côtés, l’accompagne au fur et à mesure de sa vie, étape après étape.

Le baptême se célèbre le samedi matin ou après la messe dominicale. L’enfant est alors accueilli dans l’Église, accompagné de sa famille, de son parrain et de sa marraine. Le prêtre le baptise en lui versant de l’eau sur le front.

En choisissant le baptême pour leur enfant, les parents s’engagent à lui faire découvrir Jésus et son Évangile afin qu’il puisse le connaître et l’aimer. Bien que l’enfant ne choisisse pas personnellement le baptême, il garde la liberté de choisir le Christ en grandissant avec l'aide de sa famille et de l'Eglise.

Voici un témoignage récent de parents qui ont demandé le baptême pour leur bébé : ”Nous demandons le baptême pour Lucas car nous souhaitons que Lucas devienne enfant de Dieu. Nous souhaitons que Dieu habite son cœur, qu’il soit guidé par son Amour sur le juste chemin tout au long de sa vie.

 

Si vous désirez faire baptiser votre enfant, nous vous invitons à nous contacter :

     MAISON PAROISSIALE (permanences du lundi au vendredi de 14h à 16h)
     82, rue Saint-Martin – 59620 Aulnoye-Aymeries
     @email : paroisse-st-joseph-en-val-de-sambre@hotmail.fr
     Le téléphone est actuellement en dérangement

Le parrain et la marraine doivent avoir au minimum 16 ans et être baptisés.
Un livret vous sera remis et vous serez invités à une rencontre de préparation avec les parrains et marraines.
Les pièces à présenter sont : le livret de famille et les extraits de baptême du parrain et de la marraine (s'ils ont été baptisés en dehors du diocèse de Cambrai).

 

Si votre enfant est en âge scolaire ou plus âgé, il peut tout à fait recevoir le baptême. Un cheminement adapté vous sera alors proposé au sein d'un groupe de catéchisme ou d'aumônerie.

L'équipe de préparation de la paroisse est constitué de Michèle, André, Véronique et l'abbé Pierre Germain Boutteau.

 

 

 

 

Article publié par Florence Marouzé • Publié le Lundi 02 mars 2009 • 4895 visites

keyboard_arrow_up